Marguillier

Il s'agit plus d'une charge que d'une profession.

Membre laïc du conseil de fabrique (association cultuelle qui gère le mobilier, l'immobilier et les questions pratiques comme l'éclairage, le chauffage, etc. d'une église), le marguillier est élu en principe pour neuf ans.

L'élection du marguillier se fait lors d'un "grand jour" (jour ou se réunit tout le village, en assemblée pour délibérer sur tous les problèmes). Elle est présidée par le prévôt royal et les trois syndics (représentants des habitants du village qui administrent la communauté). Elle se fait en présence du curé et du fabricien.
Lors de l'élection du marguillier, l'assemblée doit définir son "marchef" (convention qui fixe les tâches et les gages de ce dernier).

Il s'occupe d'enregistrer les personnes qui reçoivent les aumônes de l'Église
De préparer les divers services religieux, soulager le curé dans ses tâches matérielles (s'occuper des inhumations, gérer les stocks de bougies, le vin de messe, etc.)
De sonner la cloche le matin, le midi et le soir ; mais aussi lors des temps fâcheux (orage, tonnerre, grêle ou tempête).
De blanchir le gros linge de l'église (tentures, ornements en tissu, etc.).

En contre partie, il reçoit une rente annuelle payée solidairement par les habitants.
Il est aussi exonéré de la taille royale dont la côte lui revenant est payée, elle aussi, solidairement par tous les foyers fiscaux.