Lieutenant de louveterie

La louveterie a été créée par Charlemagne en 812 pour protéger les habitants et leurs élevages contre les loups.

En 1520, François 1er instaure dans toutes les provinces des officiers placés sous l'autorité du Grand Louvetier de France. Ils sont chargés d'organiser des "huées" ou des battues paysannes pour éradiquer les loups. Les lieutenant de louveterie étaient choisis parmi les hommes réputés les plus aptes à capturer les loups. Il devait connaître le territoire, ses habitants, la faune. Il avait réputation et considération. Homme de terrain, il était le tenant du lieu, le lieutenant.

À la fin de l'Ancien Régime, l'équipage comprenait une quinzaine de personnes : un commandant, un secrétaire, quatre piqueurs, un valet de limiers, trois valets de chiens, cinq palefreniers, un maréchal et un concierge. Tous recevaient du grand louvetier des lettres de provision enregistrées à la Table de marbre de Paris par le grand maître des Eaux et Forêts.

La fonction existe encore de nos jours en France.