Chaudronnier

Le premier des métaux à être travaillé était le cuivre. Les batteurs de cuivre apparaissent au 16ème Siècle à Dinant en Belgique, ils furent baptisés dinandiers. Ils fabriquent des chaudrons et toutes sortes d'ustensiles.

Une légende raconte que les auvergnats échangeaient des paillettes d'or récoltées dans la Jordanne, rivière du Cantal, contre du cuivre avec les Espagnols. Mais la source réelle était la récupération du métal par les ferrailleurs. Les ancêtres Cheylus étaient chaudronniers dans cette vallée.

Le froid vigoureux, qui règne à cette époque en Haute-Auvergne, pousse 8 à 10.000 montagnards à s'expatrier chaque année à partir de l'automne. Ils partent vendre leurs produits à travers toute la France mais vont aussi jusqu'en Espagne ou en Belgique, proposent leurs services pour la réparation ; pour la plupart, ils reviennent au printemps avec le fruit de leur travail.

Certains comme Guillaume Cheylus ne sont pas revenus et ont fondé une famille ailleurs.