Bourgeois

Certes ... bien que signalé dans les actes d'état-civil, ce n'est pas un métier mais un état ...

L´affranchissement des villes au XIème siècle a créé une classe nouvelle : celle des bourgeois.

Cette classe n´était pas ce qu'elle est devenue depuis. Au XIIème siècle, elle ne se composait guère que de marchands, de négociants faisant un petit commerce et de petits propriétaires  de maisons ou de terre.

Les personnes qui s´établissaient dans les villes étaient libérées au bout d'une année et un jour de leurs liens personnels de servitude (" l´air de la cité rend libre "). On pouvait gagner le droit de cité en participant à une campagne militaire, l'acheter (voie ouverte aussi aux femmes), le recevoir éventuellement d'une ville qui cherchait à s'attacher des personnalités capables. Par héritage, il passait à la veuve et aux enfants mineurs. On le perdait soit par renonciation formelle, soit par exclusion pénale. Après une guerre ou une épidémie, les villes comblaient habituellement les pertes en conférant généreusement leur droit de bourgeoisie.

Pour être reçu bourgeois, les conditions étaient variables d'une ville à l'autre, mais il y a cependant un corps de règles communes.

Le bourgeois est avant tout un homme libre, c'est-à-dire que ce n'est pas un serf. Il devait être en mesure de le prouver. Un serf pouvait accéder à la bourgeoisie à condition de devenir lui aussi un homme libre. Le bourgeois ne devait pas avoir de dettes, il devait être de bonne moralité et de naissance légitime, payer les taxes de la ville, contribuer à la charité publique, s'armer à ses frais pour pouvoir participer à la milice, monter la garde et de porter les armes pour la ville.

Un seuil de richesse pouvait être exigé, ainsi que la possession d'une habitation, voire de terres, ceci dépendant en partie de la région où l'on devenait bourgeois. En Alsace il fallait posséder une maison donnant sur la rue.

La condition fondamentale était la résidence au sein de la ville. Le prétendant à la bourgeoisie devait y résider un certain temps pour pouvoir accéder à la bourgeoisie. En outre, on pouvait exiger du bourgeois qu'il soit de religion catholique.

Dans la plupart des villes européennes, la qualité de bourgeois était indispensable pour pouvoir exercer toutes sortes de fonctions liées à la ville ou un métier "privilégiés" (lié à un privilège local ou social)

Au XVIème siècle, la bourgeoisie comprenait, en outre, des avocats, des médecins, des lettrés de tous genres, tous les magistrats locaux.